La Ronde des Butineuses, par Claude

 

La Ronde des Butineuses, par Claude Charpentier

 

 

 

 

Ce dimanche je suis allé me dérouiller les ailes à la ronde des Butineuses, (L’appellation fait toujours sourire) sur la base de loisirs de St Quentin en Yvelines. Une météo frisquette (1° à 6/7h) qui incitait plutôt à rester bien au chaud à la ruche, mais avec promesse d’un peu de soleil pour aller faire son miel. Vous me direz pourquoi les butineuses? Le parc étant classé en réserve naturelle, des apiculteurs du cru y tiennent traditionnellement un stand avec tout ce que vous voulez savoir sur nos enmielleuses préférées.

 

 

 

http://ronde-des-butineuses.asptt.com/files/2016/02/2-Parcours-Ronde-10km-2014-sens-621x315.jpgUn parcours toujours agréable, 8,5km  autour de l’étang et en sous bois, plus, pour faire la dizaine, une boucle de 1,5 km derrière la piscine à vagues, cette partie entre champ de patates herbeux ou marécage suivant la pluviosité. Pas l’idéal pour débuter le parcours, se mettre en jambes et trouver un rythme. Il faut donc attendre d’approcher les chemins et l’étang pour prendre une allure .Au vu des averses de ces derniers jours quand même pas mal de généreuses mares et zones  boueuses. La digue et sa vue sur le plan d’eau et la tache orange du nouveau vélodrome en repère. Ensuite nous longeons le golf public de Trappes (Eh oui! Il n’y a pas que des HLM), et le ravito avant un long passage boisé.

 

 

Surprise! L’organisation a modifié le trajet, sortant du chemin bien stable pour une longue sente en sous bois en « single », bien boueuse après les 200 coureurs précédents, où il ne s’agissait pas de butiner mais de travailler son pas de patineur. Assez éprouvant, étant parti comme beaucoup en runnings normales aux pieds, avant d’attaquer, classé « 1ere catégorie », le col des Butineuses, point culminant du circuit, soit environ D+15 -15(on ne rit pas les trailers!), qui fait un bon casse-pattes. Il permet d’avoir un panorama sur « une mer de nuages », non en fait sur le golf qui verdoie (peut être poudroie-t-il aussi autour des bunkers par temps très sec, ma sœur Anne) Sur ce lieu j’ai une pensée pour notre regretté ami Alex, dont je revois l’image torse nu, comme souvent, en train de le gravir sous un soleil de plomb. Deuxième surprise encore une sortie du trajet courant, un détour en herbe et un beau mur de talus à escalader (+d5 J)) puis le retour final en sous bois jusqu‘à l’arrivée.

 

Finalement une course nature modifiée en mini trail pour débutants et les chronos s’en ressentent. Antoine nous fait le bourdon et survole l’épreuve «  haut les ailes »( néologisme local), Véronique et moi grapillons une seconde place sur le podium dans nos catégories, Serge étant victime de la féroce bataille des M3, échoue à la distribution du mini pot de miel local. Avec celui de Véronique ils pourront quand même se faire deux tartines au petit dèj! Et pour une fois l’animateur fait honneur aux Masters 4 calculant que sur le podium il y a 224 ans, sous les vivats de la foule en délire !

 
Course des Victoires
Bannière
Mécène - Art Dan
Bannière